Les âges de la vie (2)

10 janvier 2018

Les âges de la vie

Tout d’abord je voudrais exprimer une première observation personnelle liée à ce sujet : les humains sont le seul être qui n’est jamais content, qui désire constamment ce qu’il n’a pas. Selon moi, on peut appliquer cette condition aux étapes de la vie. Quand nous sommes jeunes, notre grand but est de devenir des adultes au lieu de profiter de notre jeunesse tant qu’elle est là. Tandis que les adultes, notamment ceux qui approchent la soixantaine, rêvent d’avoir 20 ans à nouveau. Par conséquent les hommes commencent à s’entourer de femmes de 40 ans, plus jeunes qu’eux, et en revanche, les femmes s’injectent du botox de telle façon que leurs maris ne les reconnaissent même pas !

Alors, ça suffit de théoriser, revenons à nos moutons, à savoir : mettre noir sur blanc les avantages et les inconvénients des différents âges de la vie.

J’ai l’impression que l’enfance est la plus avantageuse puisque c’est une période intense de croissance, de développement et d’apprentissage. Nous faisons nos premiers pas dans la vie, tout est neuf et reste à découvrir, notre énergie est illimitée. Grâce à notre innocence et notre imagination nous vivons dans notre petit monde heureux sous la protection de nos parents et sans aucune responsabilité (sauf s’il faut finir les devoirs !) Il me semble que je ne trouve aucun inconvénient d’être enfant bien qu’il est vrai qu’on profite pas beaucoup de la liberté, tout est décidé, organisé et géré para « maman » et « papa ».

Passons à l’étape suivante, l’adolescence. Quand un matin quelconque tu te réveilles et tu te rends compte que toute ta famille bien aimée est devenue ton pire ennemi, ce jour-là tu sais que tu y es entrée ! C’est la période de la transition où de nombreux changements prennent place, cependant c’est la maturation sexuelle la plus affolante. Cet âge bête est une phase riche en émotions parsemée de hauts et de bas. Contrairement à l’enfance, j’ai du mal à trouver des facteurs positifs de cette étape de grands bouleversements. Sauf que, et malgré tout, cette période est également caractérisée par l’idéalisme, l’envie de changer le monde et une passion démesurée pour se sentir libre et indépendant ce qui, en dépit de faire souffrir considérablement, apporte aussi un immense bonheur.

En ce qui concerne l’âge adulte ; voilà, nous y sommes finalement ! Personne ne refuse que c’est la période où l’être humain prend sa vie en main…je me couche quand (et avec qui !) je veux, je mange ce dont j’ai envie et à ma faim, je vais là où je veux, avec qui je veux, quand je veux, je gagne mon propre argent… en somme, je suis devenu indépendant de tout. C’est pourquoi cette étape semble pleine d’avantages. Pourtant, à mon avis, il y a aussi des aspects négatifs ; j’ai un travail qui m’ennuie, j’ai la pression de fonder une famille et avoir des enfants, je dois payer mon crédit immobilier, je dois affronter la mort de mes parents… Tous comptes faits, ce n’est pas la vache qui crie le plus fort qui donne le plus de lait !

Heureusement notre société a inventé le quatrième âge grâce auquel on peut reporter les pensées sombres sur la mort et les infirmités de l’âge et par conséquent prendre plaisir à tous ces merveilleux avantages qu’offre le troisième âge. Tu es à la retraite, oublie ton chef crétin, tes enfants se sont émancipés, oublie ton rôle d’éducateur intransigeant et gâte tes petits-enfants, tu as tout le temps à consacrer à tes passions laissées de côté, oublie de regarder constamment ta montre. Souviens-toi, quand tu étais jeune tu rêvais de cette étape, alors, récolte maintenant les fruits de ton passé, jouis de la vie. Sois actif, n’arrête pas, découvre de nouvelles choses, car sans aucun doute et voici le contretemps, elle est assez courte.

Pour conclure, je considère que, quel que soit l’âge de la vie, il faut s’y adapter, l’accepter et le vivre pleinement !

Publicités

One Response to “Les âges de la vie (2)”

  1. palitroque Says:

    Juste une petite remarque:
    En ce qui concerne les femmes, je trouve qu’ à partir d’un certain âge, il y a souvent un décalage entre la manière dont elle se voit soi-même (sereine, sûre de soi, séduisante…) et la manière dont la société la regarde; ou, plus exactement, NE la regarde pas. Cette frustration empêche beaucoup d’entre elles de profiter pleinement de l’âge mûr. C’est dommage !.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :